Top
  >  Randonner   >  Rando GR/GRP/Trek   >  GR 71C : sur les traces des templiers du Larzac

Nous sommes partis en juin sur les traces des hospitaliers et templiers, à la découverte du Larzac classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En suivant le GR 71, depuis La Couvertoirade jusqu’à Tournemire. Un parcours riche de son Histoire, de ses paysages et de ses Hommes… 

Résumer le GR 71C serait risqué. Le Larzac, dans l’esprit des novices, se définit comme un vaste plateau désertique que l’on traverse, surtout en voiture. La végétation y est sèche et l’eau s’infiltre sur le Causse. C’est en partie vrai. Mais avec un tel apriori, difficile d’imaginer alors toute la richesse géologique, paysagère et environnementale du Larzac.

Pourtant, en faire le tour ou le traverser vous emmènera rapidement à changer de discours. Effectivement, les landes à brebis existent. Elles sont belles, photogéniques… Mais au-delà, les forêts, les valons et les roches forment un paysage unique et varié. Chaque kilomètre de marche est l’occasion de découvrir un nouveau point de vue, une nouvelle plante, un nouveau terrain de jeu…

GR 71C : Le Larzac côté diversité

Pendant 3 à 5 journées, découvrez la partie Ouest du plateau du Larzac en suivant le GR 71C. Une boucle entre descentes dans les valons et remontées sur les plateaux d’estive. Une randonnée dans la nature… et dans le temps. Voies romaines, chemins Templiers et Hospitaliers ont toujours été un lieu de passage sur le plateau. Si bien que l’Homme y construit de superbes châteaux, commanderies et tours qui devinrent village. Vous découvrirez les plus jolis sur le GR71C :

Entre autre… Le Tour du Larzac, c’est donc comprendre un grand bout de l’histoire des Croisades, au coeur du Parc Naturel Régional des Grands Causses. C’est découvrir également une biodiversité très riche influencée par la rencontre de plusieurs climats et la diversité des sols : continental, montagnard et méditerranéen. On recense plus de 2000 espèces différentes. Ne ratez pas au mois de juin les orchidées au sol, les vautours fauves en l’air….

Randonner et s’attacher au Larzac

On est bien loin du « chaos » que représente le Larzac dans l’esprit de certaines personnes. Randonner au coeur du Causse du Larzac, c’est découvrir toute l’ingéniosité de l’Homme pour vivre dans un cadre pas toujours facile mais tellement attachant. Une contrée marquée par les témoignages patrimoniaux et naturels d’exception.
Notre boucle sur le GR 71C nous a laissé plus que des souvenirs de randonnée. Il nous a donné la sensation d’un ailleurs à portée de pied, à quelques kilomètres des infrastructures de communications et quelques heures des grandes villes environnantes (Clermont-Ferrand, Montpellier, Millau…) Il nous a déconnectés, le temps d’un week-end. Une randonnée au rythme des pèlerins qui, jadis, traversaient le Causse du Larzac sous la surveillance des Templiers et Hospitaliers.

Notre parcours sur le GR71C EN DÉTAIL

Sur un week-end de 4 jours, au départ de Clermont-Ferrand, nous n’avons pas pu réaliser l’intégralité du GR 71C. Le Chemin des Templiers et Hospitaliers du Larzac nécessite 4 voire 5 journées pleines. Nous sommes partis depuis l’autoroute A75, déposés en covoiturage à la sortie Le Caylar. Nous avons terminé l’aventure 4 journées plus tard à Tournemire pour prendre le train sur la splendide ligne de l’Aubrac et rentrer sur Clermont-Ferrand. 

Cette aventure s’est faite en partenariat avec l’Office de Tourisme du Larzac. Un  programme où nous avons eu la chance de découvrir le GR 71 tout en rencontrant quelques acteurs et prestataires sur le plateau. Nous remercions toutes les équipes de l’Office de Tourisme pour leur accueil.  

Une première étape très courte depuis l’autoroute A75. Après quelques mètres pour sortir de l’aire de repos en longeant la route, vous retrouvez vite les sentiers au milieu d’une végétation assez dense pour le Larzac. La grande partie du GR se fait sous les arbres et à la fraîche. L‘arrivée sur les hauteurs de La Couvertoirade, après 6 km, est un concentré de bonheur et de points de vues sur le village. Prenez le temps de flâner et de visiter ce très joli village templier et hospitalier.

Arrivée en randonnée à La Couvertoirade, par le GR 71C

Arrivée en randonnée à La Couvertoirade, par le GR 71C

La plus longue étape de notre parcours. Un tronçon parfois compliqué, mais sans aucun dénivelé (ou presque). Au départ de La Couvertoirade, on traverse d’abord un paysage assez arboré avant de retrouver des panoramas plus « pelés ». Plus en contrebas, avant d’arriver à l’Hospitalet du Larzac, quelques champs cultivés entourent le sentier. L’Hospitalet est un très joli village, avec sa place centrale qui donne envie d’une sieste à l’ombre des platanes. Ce que l’on a fait, après avoir visité le centre archéologique, avant de reprendre la route en direction de la Cavalerie. Sous le soleil Aveyronnais, cette dernière partie de la journée n’est pas la plus intéressante. Vous traversez l’autoroute dans des décors assez classiques. Mais La Cavalerie est une ville animée et qui détient quelques trésors à l’intérieur de ses remparts. Une agréable halte pour la soirée et la nuit ! 

Près de La Cavalerie, sur le GR 71C

Près de La Cavalerie, sur le GR 71C

La matinée débute par une nouvelle traversée de l’autoroute. Mais une fois la route (peu fréquentée) derrière vous, ce sont de jolis sentiers qui vous emmènent jusqu’à la vallée du Cernon. La descente est assez sympathique (parfois vertigineuse, c’est ici que vous faites une grande partie du dénivelé de l’itinérance) vers Sainte-Eulalie de Cernon. Un village « parfait » avec sa commanderie, ses remparts, sa place… Un petit bijoux Aveyronnais. Le chemin quitte ensuite la vallée du Cernon en passant vers la voie ferrée du Larzac (Tournemire-Le Vigan), aujourd’hui train touristique. Les villages au loin, notamment celui de La Bastide-Pradines, sont majestueux dans ce décor de « gorges » boisées. Le sentier serpente ensuite dans de très jolies landes jusqu’au Viala du Pas-de-Jaux et sa tour entièrement restaurée par des bénévoles. Un coup de coeur sur le GR 71, qui sonne la fin de la plus belle étape de ce parcours. 

Arrivée sur les hauteurs de Sainte-Eulalie de Cernon et sa commanderie, par le GR 71C

Arrivée sur les hauteurs de Sainte-Eulalie de Cernon et sa commanderie, par le GR 71C

 

 

Courte étape pour terminer, en descente d’abord autour du Cirque de Tournemire (vous apercevrez des dolmens) puis ensuite vers la ville. Nous terminons le parcours à la gare de Tournemire-Roquefort où nous attend le train de l’Aubrac. 

Autres idÉes de sÉjours sur le gr 71c - Tour du Larzac

LE GR 71C EN PRATIQUE

Vue aérienne depuis les remparts de La Couvertoirade
Vue aérienne depuis les remparts de La Couvertoirade

Y ALLER / SE DÉPLACER

Le GR 71C est accessible depuis La Cavalarie, La Couvertoirade ou Tournemire. Vous pouvez également, en rallongeant votre itinérance, partir de Millau. 

Train : Gare SNCF à MILLAU ou à Tournemire-Roquefort. 
Bus : Lignes régulières du département de l’Aveyron et de la Région Occitanie pour La Cavalerie, Tournemire, Cornus, Le Cayler, Millau. 
Covoiturage : Covoiturages réguliers sur l’A75 depuis Clermont-Ferrand au Nord, Montpellier au Sud. Dépose possible à La Cavalerie, La Couvertoirade ou le Caylar le long de l’autoroute. 
les canalettes du Larzac, failles creusées dans la roche
les canalettes du Larzac, failles creusées dans la roche

QUAND PARTIR SUR LE GR 71?

Nous vous conseillons de parcourir le Larzac par le GR 71 au printemps. Les mois d’avril, mai et juin sont propices à la randonnée. Il fait déjà beau et chaud, la flore revit, les journées sont assez longues. 

Évitez le plein été qui peut connaître des journées chaudes. Sur certaines portions du GR 71C, il y a peu d’ombre. Les organismes peuvent souffrir. En revanche, l’été est propice à la visite du Larzac plus calmement, en randonnant moins. 
L’automne est une belle saison également pour effectuer le GR 71C des Templiers et Hospitaliers. 
L’hiver, il peut y avoir de la neige sur les hauteurs du Causse, qui devient plus calme et bien moins touristique.
Vue sur le moulin restauré au-dessus de La Couvertoirade
Vue sur le moulin restauré au-dessus de La Couvertoirade

BONNES ADRESSES

L’Auberge du chat perché à La Couvertoirade. Dans une belle maison le long des remparts, un accueil chaleureux et un panier repas du soir bien fourni

L’hôtel de La Poste à La Cavalerie. Les chambres sont très correctes pour un repos bien mérité. Vous mangerez de délicieux plats au restaurant. 

Le gîte du Viala du Pas-de-Jaux

Le restaurant-auberge de La Cardabelle à Sainte-Eulalie de Cernon. 

Le GAEC des Traversiers pour de succulents fromages de brebis Bio

La coopérative des Berges du Larzac.

Le train touristique et vélorail du Larzac

 

PLUS D’INFORMATIONS ET DE RENSEIGNEMENTS À RETROUVER AUPRÈS DE L’OFFICE DE TOURISME DU LARZAC

0

Poster un commentaire