Top
  >  Randonner   >  Rando journées   >  Rando Lozère   >  Randonnée du signal de Mailhebiau, au sommet de l’Aubrac !

À 1.469 mètres, vous foulerez le plus haut point de l’immense plateau de l’Aubrac. Dénudé de tout arbre, le signal de Mailhebiau vous offrira une très jolie vue sur les montagnes du Massif Central. Sans nulle doute un classique à faire ici. 

Sur les hauteurs de ces steppes presque « vierges », où les troupeaux et l’estive sont monnaie courante, vos yeux embrassent un panorama époustouflant. Au loin le mont Lozère se taille une belle part du gâteau, plus impressionnant que le mont Aigoual. De l’autre côté, les dernières neiges du massif du Sancy et du Cantal nous rappellent à l’Auvergne.

Tout au long de ce chemin bien marqué et facile (bien que le balisage laisse vraiment à désirer parfois…) vous aurez la chance de fouler les itinéraires de nombreux GR et GRP. Signes que le coin est fort apprécié du randonneur. Le refuge des Rajas, qui offre un très bel abri au marcheur itinérant, est au milieu d’un champ d’énormes roches granitiques. Les burons, encore nombreux mais pour la plupart en ruines, finissent par nous donner à imaginer la vie sur les plateaux il y a de nombreuses années. Une boucle passionnante, enrichissante et vivifiante (couvrez-vous, il fait souvent froid à cause des vents qui balaient ces hautes terres).

informations pratiques

Note globale 80%
Difficulté 50%
Panoramas 75%
Patrimoine 70%
Faune et flore 80%

Départ : Croix de la Rode.

Accès : Depuis l’A75, sortir en direction de Nasbinals. Dans le village de Nasbinals, suivre les directions de Brameloup et du col de l’Aubrac. Bifurquer à gauche direction Saint-Geniez d’Olt.

Distance : 9,5 km

Temps moyen : 2h45

Dénivelé + : 224m

Niveau : Marcheur du dimanche / marcheur régulier

Carte ou TOPO : Topo-randonnée PR sur l’Aubrac.

Commentaire : Encore une très jolie découverte au cœur de l’Aubrac. Plus haut sommet du plateau, le signal de Mailhebiau ne semble dominer que d’un cheveu les steppes désertiques de l’Aubrac. La vue, par temps dégagé, est très belle là-haut. Des monts Lozère au puy de Sancy, au Cantal et au mont Aigoual, vous profiterez d’un très joli cadre et d’une balade facile. Les sources du Bès sont faciles d’accès, et les quelques burons et le refuge des Rajas termineront cette agréable boucle.

Randonnée : signal de mailhebiau

Information : Cette balade est un classique de l’Aubrac. Vous la retrouvez dans de nombreux ouvrages. Un PR suit (à quelques crochets près) le parcours que l’on vous propose. Vous pouvez donc suivre le balisage jaune. Pour notre part nous sommes partis en sens inverse du PR. Mais il est assez facile de se repérer.

Etape 1 : Depuis la très belle croix de Rode, empruntez la large piste (balisée GR, celui de Saint-Guilhem le Désert notamment). Après quelques mètres, et avant d’arriver dans la forêt, empruntez le chemin à gauche qui longe la haie : direction les Rajas. Restez le long de la forêt et de la clôture, puis continuez de marcher. Vous commencez votre ascension.

Etape 2 : Après 800 mètres environ, la forêt à votre droite s’éclaircit et marque un tournant. Cessez de suivre la forêt et continuez à longer la clôture. Le chemin est bien marqué dans l’herbe. Poursuivez sur le chemin, à votre gauche un petit ponton de bois marque les sources du Bès. Continuez encore de monter pour atteindre le sommet du Mailhebiau. Vous apercevrez rapidement la table d’orientation. Admirez le splendide panorama sur le Massif Central.

Etape 3 : Continuez votre chemin en longeant d’abord une clôture puis en en passant une autre. Au loin, en-dessous, vous apercevez la ruine d’un buron et un peu derrière un refuge : le refuge des Rajas. En descendant légèrement, n’hésitez pas à faire l’aller-retour sur votre droite vers le Buron de Mailhebiau. Longez ensuite le muret de pierres, à côté du buron en ruines. Vous passez un abreuvoir un peu plus loin avant de franchir à nouveau le Bès. Continuez tout droit et remontez à travers les herbes (le chemin est à peine marqué par le passage des tracteurs).

Etape 4 : Après 500 mètres, vous arrivez près d’un buron et un croisement en T. Prenez d’abord à droite et faites l’aller-retour vers le refuge des Rajas en suivant le GR puis vers le Bès, avant de revenir. Le détour en vaut vraiment la chandelle. Remontez par le même chemin pour revenir au croisement en T. Suivez le GR en longeant la clôture (sur votre droite), le buron sur votre gauche. Vous n’avez plus qu’à suivre le GR sur la large piste à travers la lande. Au loin, vous apercevez le parking et la croix de Rode, votre point de départ.

0

Poster un commentaire