Top
  >  Randonner   >  Rando journées   >  Rando Ardèche/Rhône   >  12 spots incontournables pour des randos au coucher du soleil

Ce sont nos randonnées préférées. Celles qui nous amènent sur les chemins et les sentiers lorsque le soleil baisse et que le soir commence peu à peu à tomber. Jusqu’au coucher de soleil. Des heures où la lumière est la meilleure, où les paysages prennent une autre tournure. Monter sur un sommet pour tenter de grappiller quelques secondes de rayons… et admirer. Voici les 12 endroits coup de coeur et incontournables pour observer et profiter de très jolis couchers de soleils… et de belles randonnées. N’oubliez pas la lampe frontale !

Puy de Combegrasse

C’est l’un de nos spots favoris pour observer la Chaîne des Puys. Le soir, c’est encore mieux. Le soleil se couche dans votre dos et enflamme les volcans d’Auvergne. Le Puy-de-Dôme et son antenne sont les derniers dans la lueur du jour. Avec un télé-objectif, c’est LA photo presque assurée.
Et puis, si vous vous retournez, vous verrez le soleil disparaître derrière le massif du Sancy. Bref, une vue à 360° excellente et une randonnée très facile d’accès pour monter au sommet.

Crêt de la Perdrix

Difficile de faire point de vue plus à l’est du Massif central. Derrières les crètes du Pilat, en effet, se faufile le Rhône et sa vallée. Plus loin les Alpes que vous pourrez admirer par temps clair. Les rayons du soleil couchant viendront d’ailleurs parfois s’écraser sur les blanches montagnes alpines.

De l’autre côté, vous apercevrez surtout le Forez et le soleil passer, peu à peu, derrière. Un très bel endroit et une agréable randonnée au cœur de ce Parc Naturel Régional.

Mont Chamaroux

Une bosse au milieu des hauts plateaux, c’est un peu la définition du Mont Chamaroux, au cœur des monts du Cézallier. Entre Sancy et Cantal, vous aurez l’opportunité de contempler de très jolies couleurs au coucher de soleil.

Au début de l’été, lorsque les jours sont les plus longs, c’est une véritable aventure que de randonner jusqu’à tard le soir dans ces paysages quasi désertiques. Pensez à vous couvrir, le vent est parfois fort. Prenez un sac de couchage, une toute petite tente et bivouaquez jusqu’au petit matin… Car le lever de soleil est lui aussi impressionnant.

Sommet du Goulet

Entre Margeride et Mont Lozère, le plateau du Goulet tient une certaine réputation. Notamment l’hiver, où la neige et le vent peuvent former des congères et des pièges pour les randonneurs, les automobilistes, les trains… Sorti du froid hivernal, la montagne du Goulet devient un superbe endroit où marcher. Le soir, posez-vous où vous le souhaitez (le plateau est grand et vaste) pour observer les couleurs se réchauffer peu à peu sur les montagnes alentours : Mont Lozère, Margeride, Aubrac lointain, Ardèche, Cévennes…

Sommet de Méjean - Tanargue

L’Ardèche se dévoile depuis les hauteurs du Tanargue. C’est un superbe endroit pour qui aime la nature et la randonnée. Même l’hiver ! à 1458 mètres d’altitude, embrassez une large partie cévenole au sud, le forez et le Pilat au nord, le Lozère à l’Ouest.

Le Tanargue est un massif non volcanique, parmi les plus hauts de l’Ardèche. Le Méjean est souvent considéré comme le versant le plus « naturel » et « sauvage » dans le Tanargue. Des arguments suffisants pour vous faire apprécier une petite « grimpe » en fin d’après-midi.

Puy Chavaroche

On aurait pu vous citer le Puy Mary, le Griou, le col de la Rombière, le Plomb du Cantal… Des sommets, le Cantal en compte des dizaines tous plus imposants et impressionnants. Notre choix s’est porté sur le Chavaroche car c’est l’un des derniers à l’ouest. Donc rien, ou peu, pour vous boucher la vue sur le coucher de soleil.

Au-delà des superbes lumières du soir sur un environnement sauvage et les crêtes du volcan cantalien, c’est aussi de très jolies randonnées à réaliser. Pourquoi ne pas partir à la journée ? Voire plus !

Le Mézenc

A la jonction de la Haute-Loire et de l’Ardèche, de l’Auvergne et de Rhône-Alpes, le Mézenc est l’endroit idéal pour randonner et admirer le soleil couchant … ou levant ! Sa forme reconnaissable entre mille est un allié de taille pour vos photographies. Elles feront un premier plan parfait au soleil rougeoyant.

Les vues et les panoramas sont à couper le souffle, ici. D’un côté sur l’Auvergne, de l’autre sur la Lozère. En bas, la station des Estables sera le « spot » idéal pour séjourner. L’hiver aussi, la montée n’est pas trop intense et la neige amplifiera l’effet sur vos clichés. Avant un bon vin chaud en redescendant à l’auberge…

Causse Méjean

Vague, et large, que de parler du Causse Méjean. Il est immense. Mais difficile de sélectionner un point particulier. Ses landes s’étendent sur un vaste plateau calcaire. Le mont Cargo, à 1247 mètres, dépasse légèrement du reste.

Le soleil viendra frapper le soir les herbes rases et la lande, renvoyant la vision aux plus belles contrées irlandaises ou écossaisses. Le Causse Méjean est entouré du Tarn et de la Jonte. Pourquoi ne pas terminer la journée à contempler les gorges depuis les sommets ? Avec quelques vautours au-dessus du crâne.

Lac Chauvet - Sancy

Choix étrange, non ? Seul « lieu » qui n’est pas véritablement en hauteur. Même si le Lac Chauvet est un lac d’altitude… Nous l’avons sélectionné car c’est l’un des premiers couchers de soleil auvergnat que nous ayons réalisé. Et la vision du Sancy proche s’embrasant fur pour nous un véritable délice.

De bons souvenirs donc, pour ce lac entre Sancy et Cézallier. Il est d’origine volcanique, évidemment… À 1162 mètres tout de même, le lac est privé mais vous pouvez amplement marcher autour et dans les environs et observer de très jolis points de vue sur les Monts Dore.

Montagne de Monthiallier

Impossible de parler de spot de coucher de soleil sans évoquer le Forez. Peu d’obstacles pour vous boucher la vue ! Depuis les hauteurs de la Vallée du Fossat, vous admirerez les rougeurs dessiner les contours de la Chaîne des Puys.

Clichés photos réussis et assurés. Les Jasseries environnantes pourront être de parfait premiers plans. Si vous êtes calme, la faune ne tardera pas à envahir les hautes terres à la nuit tombante, en quête de souper.

Sommet de Finiels

Point d’observation garanti par Stevenson… et les Terres du milieu. Au point le plus haut de la Lozère, c’est un sentiment incroyable qui vous envahit. Jumelles et appareil au cou, admirez les panoramas jusqu’à l’Aigoual ou au Cantal.

La nuit tombera sur les herbes et les pâtures du Mont Lozère, quelques brebis vous accompagneront certainement. Puis les étoiles gagneront le ciel. De quoi continuer de profiter de cet endroit désormais reconnu comme « réserve étoilée ».

Roc de Courlande

Retour dans le Sancy, il fallait bien terminer par un point « élevé ». D’ici, l’observation du coucher de soleil est excellente. Rien pour vous barrer la vue. Le soleil se couchera lentement sur le Cézallier.

Il se reflétera sur la vallée de la Fontaine Salée derrière vous, et le Puy de Sancy plus haut. Une croix, sur le Roc de Courlande, pourra également faire « effet » sur vos photos de coucher de soleil. Et que dire des randonnées, certainements les plus agréables sur ce versant du Sancy.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Poster un commentaire