Top
  >  Randonner   >  Hiver   >  Randonnée en ski, du lac Servière jusqu’à la Banne d’Ordanche

D’une traite ou en plusieurs fois, en ski de rando nordique, en raquettes ou à pied, parcourez ce très joli itinéraire depuis le lac Servières jusqu’à Murat-le-Quaire. Vous traverserez des plateaux d’altitude et longerez quelques uns des Puys les plus réputés du Sancy ! 

Qu’on se le dise d’entrée, il vous sera compliqué de réaliser cette randonnée entièrement en ski de fond. Mais pas impossible. Profitez d’une bonne chute de poudreuse et ne tardez pas, les conditions se compliquent en terme d’enneigement sous les 1,200 mètres. Rien ne vous empêche de réaliser une partie en raquettes ou à pied ! Pour être tout à fait honnête, nous avons dû réaliser cet itinéraire en 2 fois tant le temps se couvrait la première fois. Lors de notre second passage, quelques jours plus tard, la neige avait déjà bien fondue. 

Bien, maintenant, passons aux choses sérieuses. En partie sur le célèbre GR 30, vous aborderez d’abord le joli lac Servières sous la neige. Peu à peu, en montant vers le massif de l’Aiguillier, vous découvrirez un joli panorama sur la Chaîne des Puys derrières vous. Le Massif du Sancy apparaîtra lui aussi peu à peu.

Puis, le lac du Guéry, autre incontournable de la région, se lovera en fond de vallée, bloqué entre le Puy de l’Ouïre le plateau du Guéry. En face, votre objectif se dessinera fièrement : la Banne d’Ordanche. Passage obligé, avant, par le Puy Loup.

Cette randonnée vous offrira de très jolis coins de nature, peu fréquentés à cette période. Des panoramas intéressants sur les roches Tuilières ou Sanadoire, par exmple. Et l’occasion, peut-être, d’apercevoir quelques oiseaux, rapaces voire hermines. 

La randonnée en images

Difficulté
Niveau soutenu 70%
Orientation
Peu de difficultés 35%
Présence de neige
Aléatoire 50%
Panoramas
Nombreux 75%
Faune, flore et nature
Variée 65%
0
Kilomètres
0
m D+
0
h de parcours

Par manque de neige, une partie de cet itinéraire est réalisable à pied ! Le parcours est aussi réalisable en raquettes, comptez 5 à 6h.

Etape 1 : Depuis le parking, chaussez vos skis au départ du sentier de petite randonnée du tour du Lac. Empruntez le sentier sous les bois puis contournez le lac par la gauche (impossible à droite, ce sont des passerelles en bois aménagées). Vous suivez ensuite le GR 30 (balisage GR rouge et blanc visible en partie sur le parcours). Montez en longeant la forêt. Une belle montée dans un très joli décor.Après une « chicane », vous débouchez sur le Puy de Combe Perret. Très joli panorama sur la Chaîne des Puys. Suivez la ligne de crête (et le balisage du GR 30). Poursuivez pendant 3 kilomètre sur la ligne, en bordure d’une vallée boisée sur votre droite.

Etape 2 : Vous débouchez au pied du Puy de l’Aiguillier. Entamez une descente assez sympathique à travers un vaste plateau en gardant le lac du Guéry en face. Vous allez bientôt retrouver un petit « sentier » dessiné qui correspond au GR. Vous passez une barrière agricole au-dessus d’un petit buron qui domine le lac. Vous pénétrez dans une forêt, sur une large piste forestière qui descend. Vous débouchez sur la route puis la station de Cap Guéry.  

Etape 3 : À partir d’ici, si vous souhaitez poursuivre cette randonnée, vous devez vous acquitter d’un « droit de passage » à la station car vous allez emprunter les pistes de ski de fond du Guéry. Vous quittez le GR pour suivre la piste noire de la station (très bien balisée). Après une montée un peu sèche en forêt, vous débouchez sur de larges pistes sur le plateau du Guéry. Face à vous, le Puy Loup reconnaissable avec sa petite construction à son sommet. À un carrefour avec une piste bleue et les pistes raquettes, quittez la piste de ski de fond pour monter à travers la poudreuse en direction du Puy Loup (vous suivez en partie un itinéraire raquettes/nordique), visible avec ces pilonnes oranges. 

Etape 4 : Une fois au sommet du Puy Loup, redescendez très légèrement en prenant comme point de repère la Banne d’Ordanche en face. Vous allez retrouver les pistes de ski de fond que vous empruntez à l’envers jusqu’au col de Saint-Laurent. Quittez le secteur de ski de fond pour passer à côté de la Banne d’Ordanche, sur sa droite, et redescendre derrière vers le parking (vous passez à proximité d’une antenne relai en forme de tour eiffel). Vous terminez en suivant un sentier bien visible à travers la forêt sous la route, qui descend jusqu’au plan d’eau de Murat-le-Quaire.

Il n’y aura pas beaucoup de période dans l’année ou vous pourrez réaliser entièrement cette randonnée à ski. La neige tombe régulièrement mais pas souvent en quantité suffisante en dessous des 1200 mètres.
Janvier et Février sont les meilleurs mois. En décembre, mars voire avril, il reste de la neige au-dessus de 1,000 mètres, notamment du côté du Massif de l’Aiguillier ou du plateau du Guéry. L’occasion, tout de même, de réaliser une partie de l’itinéraire à ski, l’autre à pied.

Pour vous rendre au Lac Servières : Depuis Clermont-Fd, suivre la D2089 en direction du Mont-Dore / La Bourboule. Après le col de la ventouse, tournez à gauche en direction du col du Guéry. Un parking est aménagé à l’entrée du Lac Servières. Attention, en cas de forte neige, celui-ci peut-être fermé.

Depuis Le Mont-Dore et La Bourboule, suivre Col du Guéry puis Clermont-Ferrand.

Malheureusement, il n’existe pas de transports en commun pour revenir depuis Murat-le-Quaire. La meilleure solution est de partir à 2, minimum, avec 2 voitures. D’en laisser une sur le point de départ, l’autre à l’arrivée.

Attention, excepté sur le domaine nordique du Guéry puisque vous aurez acheté votre forfait, la randonnée nordique est sous votre propre responsabilité.
Ne partez pas sans vous informer des conditions d’enneigement et de météo pour la journée. Ce parcours ne passe pas dans des zones « à risque » en terme d’avalanche, mais suivez bien les « sentiers »
Prenez une boussole, une carte IGN et un téléphone portable chargé. De quoi boire (2 à 3 L d’eau) et manger. Prenez, dans votre sac à dos, un coupe-vent et une épaisseur supplémentaire. Le temps change rapidement en montagne.
Tout cet itinéraire est réalisable à pied (ou en raquettes en cas de forte neige). N’ayez pas peur de déchausser régulièrement si vous ressentez une difficulté. Personne n’est à la recherche d’une performance, faites-vous plaisir !

Poster un commentaire