Insolite : Randonner (en famille) avec des ânes dans le Massif Central !

Insolite : Randonner (en famille) avec des ânes dans le Massif Central !

A l’occasion d’un (trop) court séjour dans les montagnes ardéchoises, nous avons eu l’opportunité de pratiquer la randonnée avec un âne bâté ! Un plaisir pour les enfants.


TOUTES LES INFOS PRATIQUES SONT À RETROUVER SUR : lesanesdefarfara.ane-et-rando.com/

Encore un grand merci pour l’accueil, les conseils et la découverte de cette activité !!


La compagnie de l’âne ajoute un petit piquant à notre balade, ce jour-là au cœur des fabuleux paysages de ce coin de massif Central : l’Ardèche. Notez toutefois qu’en tant qu’ânier-débutant, vous risquez, comme nous, de passer beaucoup plus de temps à gérer votre nouvel animal de compagnie qu’à faire des photos. S’il a décidé qu’il ne s’arrêterait pas près de cette si jolie fleur qui ferait un si joli premier plan sur la photo, ce sera peine perdue pour vous ! Il vaut mieux le savoir avant de partir, votre sortie sera plus sportive que contemplative. Ça motive d’autant plus à trouver LE bon spot de pique-nique pour la pause déjeuner.

Premiers pas aux côtés de l'âne. Les liens se créent !

Premiers pas aux côtés de l’âne. Les liens se créent !

Les paysages de l'Ardèche, Col de la Baricaude mi-juillet, vue sur le Mézenc. À découvrir avec les ânes.

Les paysages de l’Ardèche, Col de la Baricaude mi-juillet, vue sur le Mézenc. À découvrir avec les ânes.

Comment se passe cette activité ?

Nous avions rendez-vous directement à la ferme, chez les ânes. Nous les découvrons vivant paisiblement et comme des bienheureux près du col de la Baricaude, à 1200 m. d’altitude. Certains font déjà les curieux, d’autres préfèrent continuer à brouter comme si nous n’étions pas là (vous vous rappelez ? on faisait ça en classe : baisser la tête pour ne pas être celui que le maître ou la maîtresse va interroger).

Notre hôte désigne Urielle pour nous accompagner sur la journée. C’est une jeune maman, elle reprend doucement le travail (chers parents, comprenez qu’elle a négocié un temps partiel à l’issue d’un congé parental d’un an). C’est donc elle qui va sortir du parc pour être préparée.

Une partie du troupeau, entre potes en Ardèche !

Une partie du troupeau, entre potes en Ardèche !

Murmurer à l'oreille... des ânes !

Murmurer à l’oreille… des ânes !

Cette étape-là demande toute votre attention car vous allez recevoir de précieux conseils sur la façon dont l’âne va et peut se conduire. Comptez une heure en tout : outre les conseils, il faut bâter votre âne, c’est-à-dire lui installer le chargement sur le dos. Ce bât ne doit pas servir au “transport de passagers” mais seulement à vous soulager de vos sacs à dos, du pique-nique, etc. Vous pourrez charger les sacoches de transport en équilibrant au mieux de chaque côté.

Vous apprendrez le “nœud de l’âne”, pour pouvoir l’attacher lors de vos pauses (c’est facile : on croise et on fait un nœud dans le nœud dans le nœud 🙂 ). Vous ferez bien attention aux consignes de sécurité : un âne est plus lourd et costaud que vous. S’il a décidé de partir, laissez-le faire, vous n’aurez aucun moyen de le retenir. Il sera toujours assez malin pour retrouver le chemin de sa maison et, fort logiquement, c’est là-bas que vous le retrouverez (ou alors 1 kilomètre plus loin en train de brouter).

Enfin on vous montrera les gestes à effectuer à votre retour. Vous serez peut-être fatigué, vous aurez peut-être envie de piquer une tête au lac d’Issarlès pas très loin MAIS votre priorité sera quand même de débâter votre compagnon, de le brosser et de lui curer les sabots.

En avant dans les paysages ardéchois !

Vous avez bien tout écouté ? Alors c’est à vous de jouer : la bride tenue côté gauche de l’âne, vous voilà partis pour vos premiers pas d’âne.

Notre guide nous avait prévenu : ne vous faites pas trop avoir au début, elle va vouloir brouter à outrance juste pour vous tester. Empêchez-la au maximum sinon vous allez passer votre parcours à la regarder manger. Notre sport commençait en effet dès le dixième mètre de notre rando journée. Les talus regorgent de tentations pour une ânesse ; il faut donc s’apprivoiser l’un l’autre : “Non tu ne brouteras pas, viens un peu plus loin et encore un peu plus loin, puis encore un peu plus…”. Et à force, ça fonctionne ! Notre Urielle avance volontiers. D’un bon pas même. Spontanément, nous aurions sans doute marché moins vite qu’avec elle. Point à prendre en compte si vous partez avec de jeunes enfants.

Perdu, elle broute ! L'herbe de l'Ardèche est délicieuse !

Perdu, elle broute ! L’herbe de l’Ardèche est délicieuse !

Sur les chemins et routes de l'Ardèche avec un âne

Sur les chemins et routes de l’Ardèche avec un âne

On se prend à lui parler comme si elle allait nous répondre, histoire de s’assurer de ses bonnes grâces et faire en sorte qu’elle veuille bien nous obéir. Au cours de notre randonnée, nous avons pu mesurer l’immense capital-sympathie de notre ânesse. Auprès de nous d’abord : elle se retournait quand elle remarquait une absence et attendait que tout le monde soit près d’elle pour reprendre sa marche.

Et auprès de ceux que nous avons croisé : cette mamie avec ses petits-enfants qui se rappelait son propre périple, ce grand groupe de parents avec de très jeunes enfants “Oooooooooooooooooooooooh un âne !!!!!”, sans oublier ce groupe de randonneurs qui, après nous avoir remarqué de loin, doit se marrer encore de voir l’ânesse nous échapper en galopant…

En famille, entre amis, en duo, en solo : tout le monde y gagne !

C’est une activité très familiale donc, mais qui peut évidemment s’envisager seul, en duo, en groupe. Nous avons fait cette sortie sans guide mais vous pouvez tout à fait bénéficier de la compagnie d’un accompagnateur en montagne. Et vous avez enfin le choix de plusieurs circuits, plus ou moins longs. Vous disposerez d’un topo explicatif au départ avec une carte.

Tous nos remerciements à Olivier pour l’accueil et la disponibilité, ainsi qu’à Lucas pour la logistique. C’était une belle journée insolite (et pleine de rebondissements et d’apprentissages !).

 

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

www.lesterresdumilieu.fr

Jusqu’ici, sur internet, on vous vendait toujours les destinations les plus lointaines, les plus exotiques, les plus branchées. Depuis quelques mois, c’est l’explosion de l’outdoor, du sans avion, de la micro-aventure et d’un amour inconditionnel pour la France. Dans les Terres du Milieu, ça fait plus de 6 ans qu’on le dit… … et qu’on le fait !

Patrice Villemejane – Créateur

randonner

  • Auvergne
  • Lozère
  • Aveyron
  • Limousin
  • Massif Central

voyager

  • Itinérance(s)
  • randonnées + train
  • sans voiture
  • idées de séjours
  • à côté de chez soi

À propos

  • Qui suis-je ?
  • Travailler avec moi
  • Partenariats/Médias
  • L'association
  • Les apéros-rando