GR65 : la vallée du Lot sur le chemin de Compostelle

GR65 : la vallée du Lot sur le chemin de Compostelle

De l’Aubrac jusqu’à Conques, le Lot serpente d’Est en Ouest. Les pèlerins vers Compostelle, en suivant le GR65, vont longer ce cadre naturel et patrimonial unique en France, à travers quelques-uns des plus beaux villages de France. Randonner, en itinérance, au fil du Lot est une belle idée de week-end prolongé ou de séjour. Voici toutes les informations à connaître pour marcher sur la voie du Puy-en-Velay, depuis Saint-Chély d’Aubrac jusqu’à Conques ! 

La vallée du lot en images

Informations pratiques

Se renseigner sur le parcours

J’ai réalisé mon itinérance en partenariat avec Aveyron Tourisme, que je remercie vivement. Si vous avez la moindre question, faites-leur confiance ainsi qu’aux offices de tourisme de la région !

La vallée du lot sans ma voiture

Contrairement à d’autres secteurs du GR65, la vallée du Lot dans ce secteur se prête un peu moins à la mobilité durable. C’est tout à fait possible de se passer de voiture, tout de même !

Pour cela vous pouvez privilégier la gare de Rodez, d’où partent la plupart des lignes de bus départementales LIO : ligne 223 pour Conques, ligne 201 pour Espalion… Ou les gares de Figeac ou d’Aumont-Aubrac et les navettes de La Malle Postale pour Saint-Chély d’Aubrac et toutes les étapes de l’itinérance.

  • OUI SNCF (trains ou bus vers les principales gares des environs)
  • LIO : les service publics de cars de la région Occitanie
  • La Malle Postale : navettes régulières, transports de bagages sur le GR65 et ses variantes. Personnel au petit soin et services au top, on vous le recommande !

La vallée du Lot avec une agence

  • Via Compostela : le spécialiste de la randonnée et des chemins de Compostelle

Le parcours d'un coup d'oeil

Durée : 4 jours

Distance : 71km

D+ : 1600m | D- : 2200m

Point de départ : Saint-Chély d’Aubrac

Point d’arrivée : Conques

Difficulté : assez facile. Marcheurs réguliers. Peu de difficultés, quelques dénivelés, surtout en descente prudence.

Aller plus loin : possibilité de poursuivre ensuite vers Figeac puis Cahors par le GR65 ou par la vallée du Célé

Les incontournables du GR65

  • Le village de Saint-Come d’Olt
  • Les villes d’Estaing (son château et ses ruelles) et d’Espalion (Pont-Vieux, vieux palais, berges du Lot et magnifique église de Perse à l’entrée de la ville)
  • Les points de vue sur le Lot
  • L’arrivée magique à Conques et la visite du village, de l’abbatiale (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco)
  • Le départ depuis Saint-Chély d’Aubrac et le vieux pont classé au patrimoine mondial de l’Unesco
  • L’église Saint-Pierre et le hameau de Verrières entre Espalion et Estaing

Carte de la vallée du lot

La vallée du lot, jour par jour

L’itinéraire que je vous propose débute à Saint-Chély d’Aubrac pour terminer à Conques, avec une arrivée le premier jour soit à Conques soit à Aumont-Aubrac puis un transfert vers Saint-Chély d’Aubrac par la malle postale. 

Total : 71 km – D+ 1600m – Durée : 4 jours

Depuis Saint-Chély d’Aubrac, le GR65 franchit tout d’abord le Vieux Pont, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Un dernier regard sur le village et sur le plateau de l’Aubrac qui domine plus haut. Direction la vallée du Lot. Il vous faudra une belle étape pour atteindre les bords de la rivière. 

On suit une route départementale quelques temps, soyez prudents. Puis, plus loin, on retrouve les sentiers (vous suivez à la fois le GR65 et le GR6). Vous passez les hameaux de Les Cambrassats et de l’Estrade. Vous êtes toujours sur les hauteurs, à mi-chemin entre l’Aubrac et la vallée. Après l’Estrade, vous vous enfoncez dans une forêt et commence ici l’impressionnante descente (D- 600m) vers Saint-Côme. 

Après La Rozière, vous pouvez profiter de jolis points de vue sur la vallée du Lot et ses villages. Vous retrouvez la route départementale D987 que vous longez légèrement. Saint-Côme d’Olt se présente à vous. Pour la nuit, je vous conseille une véritable institution ici : le Couvent de Malet. Des chambres et dortoirs simples mais confortables, de bons repas chauds et pas chers le soir en communauté ! Un vrai esprit « chemin ». Le soir, n’hésitez pas à visiter Saint-Côme et ses douces lumières près du Lot. 

Traversez, ce matin, le village de Saint-Côme d’Olt puis dirigez-vous vers le Lot. Franchissez le pont puis tournez à droite tout de suite après pour suivre les GR65 et GR6 (attention laissez le GR620 continuer tout droit). Vous retrouvez plus loin un méandre du Lot que vous longez par la route. Ensuite, 2 possibilités. Le chemin officiel monte sur la gauche à travers une belle forêt, le dénivelé est sec mais très court. Cela vous permettra d’avoir par la suite une superbe vue sur Espalion et le Lot depuis la statue de la vierge, avant de redescendre vers la somptueuse église de Perse à l’entrée d’Espalion. 

La variante vous évite le dénivelé en passant par une petite route le long du Lot. Elle n’a rien d’extraordinaire et vous fait louper le joli point de vue plus haut.

Dans Espalion, vous débouchez sur les quais du Lot. Profitez des belles vues sur le Pont Vieux et sur le vieux Palais. On aperçoit, plus haut, le château-fort des seigneurs de Calmont. Restez sur la même rive, longez le Lot pour sortir de la ville. Après quelques dernières habitations, vous retrouvez une petite route la D566 que vous longez jusqu’à Saint-Pierre et ses murs de couleur rouge/ocre. Admirez la très jolie église. Après Saint-Pierre, le sentier s’élève à nouveau sèchement pour retrouver un plateau. Continuez par le Briffoul puis redescendez vers le Lot et le hameau de Beauregard. Vous franchissez plusieurs petites routes pour déboucher au bel hameau de Verrières. Un dernier grand virage dans un méandre du Lot et en forêt, puis une petite route vous conduisent jusqu’à Estaing (attention, la route peut-être fréquentée).

À Estaing, découvrez les rives du Lot dominées par l’imposant château (en lien avec la famille Giscard d’Estaing). Les ruelles sont agréables, les bars, commerces, hébergements et restaurants nombreux.

Au départ d’Estaing, on longe de près le Lot et ses méandres dans une partie assez sauvage (qui forme les gorges du Lot). L’endroit est très joli ! À La Rouquette, au coeur d’un méandre, on quitte la rivière pour monter sur les hauteurs des gorges.

Une fois en haut, on admire les méandres et les gorges du Lot. Le Chemin s’éloigne ensuite de la rivière pour atteindre par les plateaux Golinhac, peu après Massip.

Golinhac domine les gorges du Lot. Depuis l’église et les ruelles, il y a quelques magnifiques panoramas sur l’Aveyron ! Fin d’étape dans ce village dans lequel vous trouverez tout ce qui est nécessaire pour passer une excellente soirée.

À la sortie de Golinhac, on suit (et on alterne) entre sentiers, pistes et route départementale. Après une croix, on quitte la route pour monter vers les Albusquiès. La route, à gauche, nous conduit ensuite vers Campagnac, légèrement en contrebas et qui domine la vallée de la Daze. 

On retrouve le GR65. Prendre à droite, une petite route, qui descend en épingle et se rapproche du ruisseau. On poursuit jusqu’au village d’Espeyrac. Ici, se rencontrent les GR65, GR6 et le GRP Lo Camin d’Olt (balisage rouge et jaune).

Par de petits sentiers puis par la route, le pèlerin arrive à Sénergues, et son château privé. On quitte le village par les lotissements. Un sentier nous conduit vers un rond-point. Il faut prendre la route à droite puis plus loin un sentier à gauche. Il nous ramène sur la D42 que l’on suit (prudence) quasiment jusqu’à Saint-Marcel.

Nous dominons alors Conques et la vallée de l’Ouche. Il reste quelques mètres à parcourir avant de chuter sur le village de Conques, classé Plus Beaux Villages de France. L’arrivée par les hauteurs est exceptionnelle et donne toute sa dimension à cette étape incontournable de Saint-Jacques de Compostelle. Le soir, ne manquez pas la présentation de l’Abbaye de Sainte-Foy par les frères.

À partir de Conques

  1. Prendre une navette (La Malle Postale) pour retourner à Aumont-Aubrac. Attention, renseignez-vous sur les horaires et n’oubliez pas de réserver. Ou bus départemental pour la gare de Rodez.
  2. Poursuivre sur le GR65, jusqu’à Figeac (2 jours), puis vers Cahors par le GR 65 ou par la vallée du Célé. 

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur Linkdin
Partager sur pinterest
Partager sur Pinterest

www.lesterresdumilieu.fr

Jusqu’ici, sur internet, on vous vendait toujours les destinations les plus lointaines, les plus exotiques, les plus branchées. Depuis quelques mois, c’est l’explosion de l’outdoor, du sans avion, de la micro-aventure et d’un amour inconditionnel pour la France. Dans les Terres du Milieu, ça fait plus de 6 ans qu’on le dit… … et qu’on le fait !

Patrice Villemejane – Créateur

randonner

voyager

À propos